Insuela

Un réseau insulaire européen pour l’art et la culture

L’Europe insulaire comme vecteur d’intégration des cultures éloignées du continent européen

Le projet Insuela, initié par Co-existences et IRISA (Institut de Recherche en Anthropologie de la Singularité), dans le cadre du programme Europe créative de la commission européenne, et réalisé en partenariat avec la Biennale de Paris et l’Enda (Ecole nationale d’art), consiste dans le développement d’un réseau d’itinérance pour la recherche en Art.

Le projet Insuela grâce à son réseau insulaire permet aux artistes d’interroger les modes d’existence et d’interaction des citoyens européens vivants sur des îles européennes.

En engageant des partenaires localisés sur des îles européennes ainsi que les institutions de chaque pays, le réseau permet de développer des dynamiques artistiques et culturelles favorisant l’intégration des citoyens européens éloignés du centre géographique du continent.

De par la typologie des acteurs sollicités, des publics et des chercheurs engagés, Insuela représente un potentiel de connexion et d’interaction par la culture avec les pays frontaliers de l’Europe.

Insuela —​

L’insularité pour le développement des dynamiques européennes extra-territoriales

Le réseau Insuela a pour vocation de favoriser la mobilité des artistes et d’apporter une réflexion sur la question de l’extra-territorialité au sein de l’union européenne.

Comment se vit l’Europe aux frontières de son territoire et comment proposer une réflexion sur la culture et l’identité européenne en dynamisant les territoires éloignés du continent et du centre décisionnel ?

Insuela vise à tisser une Europe insulaire à travers l’art. Il offre aux artistes le rôle d’interroger les formes d’échanges entre les métropoles et les cultures locales qui font des citoyens européens insulaires autant de ressources de connaissances et de reconnaissances des cultures d’Europe.

Un consortium de
10 pays partenaires pour engager le projet

Sur une durée de quatre ans, réalisé en deux phases, le projet Insuela coordonne différents partenaires pour organiser l’itinérance d’artistes menant au travers des îles européennes une recherche interrogeant l’insularité et la pluri-culturalité des territoires.

Pour sa première phase, le projet implique la mise en réseau de territoires insulaires à proximité du continent européen incluant un premier consortium de pays partenaires tels que la France, l’Espagne, le Portugal, l’Italie, la Grèce, la Suède, l’Allemagne, le Danemark, et l’Irlande.

Pour sa deuxième phase, le projet élargit le réseau à l’Europe ultrapériphérique en incluant des îles éloignées de la sphère d’influence du continent européen et en complément de celles sélectionnées dans la première phase.

En développant les interactions à une diversité sociogéographique européenne et en incluant les pays connectés avec ces nouveaux lieux de résidence et de recherche, Insuela donne son ampleur au réseau en garantissant sa pérennisation et son rayonnement international.

Insuela I — 2021-23

L’extra-continentalité pour un élargissement de l’influence culturelle européenne

Insuela II — 2022-24

La mobilité de l’art et des cultures européennes à échelle internationale

+ d’information sur insuela.europe@coexistences.net